mardi 23 décembre 2008

Tribute to Peter Tosh (2)

Etant dans une semaine "off" et l'évènement programmé au Plan m'ayant mis dans une phase de boulimie musicale concernant Peter Tosh, j'ai décidé de mettre sur Youtube quelques vidéos que j'ai pu collecter au cours de ces dernières années.

Quelques années après son "succès" médiatique avec les Rolling Stones (dont le duo avec Mick Jagger, Don't Look back, atteignit le top50 aux Usa), Peter Tosh sorti Mama Africa, album sur lequel se trouvait un de ses plus gros succès, Johnny B Good. Where you gonna run, écrit par son guitariste, Don Kinsey, a été quelques fois joué lors de présentations TV, comme ici au David Letterman Show en juillet 1983. Celà peut paraître kitsch, mais c'est loin des versions de mama africa ou encore johnny b good en playback, croyez-moi!!



En 1987, après son meurtre, quelques chaines diffusèrent des reportages. Sky Channel au Canada a fait un super travail où l'on voit Peter en interview, sur scène, en acoustique, ceci entre 1979 et 1983. A déguster!!

dimanche 21 décembre 2008

Tribute to Peter Tosh

Ayant toujours été passionné par Peter Tosh, j'ai collectionné au cours de ses dernières années des centaines d'artefacts (concerts, vidéos, tickets, photos, books, etc.) et fait un site dédié au Dieu du reggae, the one and only, Winston H. Mc Intosh aka Peter Touch, a ses débuts, et finalement Peter Tosh.

J'ai pu parler avec des personnes l'ayant rencontré, cotoyé, interviewé et parmi ceux-ci, Roger Steffens figure comme celui qui m'apporta le plus. Il me raconta nombres d'histoires que seul un homme passionné et proche de Peter puisse communiquer avec une telle verve.
Pour vous faire une idée de la conviction avec laquelle il dicte son texte, veuillez regarder ce film :


Rappelons que Peter et Roger devinrent de grands amis au cours des années.

Si je parle de Peter aujourd'hui, c'est que dans quelques mois, Le Plan à Ris Orangis vont organiser une journée Tribute to Peter Tosh (le 15 mars) avec Bushman et Clinton Fearon.
Bushman a un timbre de voix qui ressemble à Peter. C'est vraiment impressionnant.


Lors du dernier Cannabis Cup à Amsterdam, Andrew Tosh, copie carbone de son père a fait quelques tunes également.

vendredi 5 décembre 2008

Que devient Jahsound.net?

Bonjour,

Pour ceux qui liront ce message et qui se posent la même question que moi : Mais que devient Jahsound.net?

Depuis plus d'une semaine, le site n'est plus accessible et lorsque l'on essaye de se connecter, une page blanche apparaît.
=> Un problème de serveur ou d'hébergeur. Voici la réponse.

Déjà depuis plusieurs mois, l'activité est des plus réduites et de nombreuses revues n'ont pas été publié. Etant reporter au sein de l'équipe, ceci m'inquiète au plus haut point, d'une part pour le respect des engagements pris auprès de nos partenaires, et puis d'autre part, parce qu'il s'agit d'une passion dans laquelle je (et nous autres reporters) me suis engagé à 100%

A ce jour, l'avenir est des plus incertains, et nous rêvons que d'une chose, repartir sur de nouvelles bases.

Au plaisir

Reggae awards 2008

N'hésitez pas à aller voter sur le site United Reggae :

lundi 1 décembre 2008

Roots dans la Vallée (Capleton, The Skatalites, etc.) , Vaux le Pénil : 22 novembre 2008

10 ième édition de ce festival dans l'agglomération Melunaise, et toujours autant de réussite.

Pannonia All stars Ska Orchestra : Une réelle découverte. Une formation d'une 10aine d'artistes qui ont mis le feu à la salle. Musicalement excellent ils ont même repris des standards jamaicains (virgin girl d'eek a mouse) C'était un superbe moment!!


The Skatalites : Je me suis endormi pendant leur set tellement c'était plat. Aucun (enfin pendant 3/4 du show) lead singer ce qui nuit franchement à la prestation. Alors çà doit être moi, car le public a bien kiffé apparement. Certes ce sont des virtuoses, il n'y a rien à redire. Mais ce concert ne restera pas gravé dans ma mémoire.


Capleton : Ahhh le fyah man et ses éternels pull up, ses tunes qui durent 1 seconde, ses sorties de scène pour se faire désirer...Enfin mis à part çà, c'était un peu mieux que le dernier concert que j'avais vu de lui. Jah Thunder et Kulcha Knox je n'en parle pas, c'était bien naze!! Ces bobos en backstage ressemblent plus à des rappeurs ricains qui mènent une bataille de gang que des rastas!! mais çà c'est une autre histoire Rolling Eyes
Je passerai sur le sound system présent ce soir là pour animer les entractes. Il leur manquait une platine, du coup rien de bon n'est sorti de leur prestation. Dommage.

Niveau organisation, rien à redire, un accueil toujours aussi carré. Moins de stands comparé à l'année passée, mais c'est une politique différente.
1 200 personnes au total, dont 800 préventes, ce qui est assez exceptionnel pour un festival reggae sur Melun.

Big Up à Roots dans la Vallée..et à l'année prochaine

dimanche 26 octobre 2008

Horace Andy - Le Plan, Ris Orangis 25 octobre 2008

Ce samedi soir, Le Plan se payait le luxe d'amener Horace Andy pour une date unique en région parisienne pour la promotion de son nouvel album On Tour. Tu Shung Peng, groupe francilien, venait promouvoir également la sortie de leur nouvel album Trouble Time. Un concert à ne pas louper pour les amoureux du bon roots des 70's.

Il est un peu plus de 20h30, quand le Tu Shung Peng crew débarque sur scène. Un groupe formé de nombreux musiciens dont une section de cuivre ainsi qu'un melodica. Ras Daniel Ray, le chanteur jamaïcain du groupe arrive sur scène. Une voix douce sur de bonnes mélodies et d'excellents riddims, voilà ce que vont nous délivrer l'équipe pendant les 45 minutes. Nous entendrons entre autre : man of the mountain, can you be my princess, etc. Et puis le satta massagana riddim, ainsi que le tempo, mais toujours avec la petite touche Tu Shung Peng. Une spéciale pour leur trouble time riddim, sur lequel Ras Daniel Ray va poser son titre vision land. Un moment fort du concert.

Après ce moment fort plaisant, le groupe français laisse place au Dub Asante Band qui se chargera, comme sur la plupart des tournées, de backer Horace Andy. Ils vont tout d'abord jouer 3 morceaux en guise d'instrus, dont l'un reprendra la mélodie du film le parrain. Après 15 minutes, Horace "sleepy" Andy débarque sur scène avec un nouveau titre, most surrender, avant d'enchainer avec spying glass et quiet place (une de mes favorites!!)

Une grosse partie du concert sera consacrée à ses hits tels que money, money, money, don't let problems get you down, etc. Message roots mais également love avec bless you.
Puis il introduit son nouvel album : on tour, avec 3 tunes dont une assez digitale.
Après cette aparté, il revient sur ses premières tunes : every tongue shall tell, skylarking avant de partir sur cuss cuss où il introduit ses musiciens.
Il revient pour 3 nouvelles tunes puis s'eclipse définitivement.

Après le concert, nous avons le plaisir d'aller l'interviewer. Visiblement exténué par ce concert, il nous a parlé de son nouvel album, du reggae, l'afrique, etc. Il nous a fait le plaisir de nous chanter un petit jingle sur every tongue shall tell.



Big up à Tu Shung Peng, à l'équipe du Plan, et Horace Andy pour cette superbe soirée.

samedi 18 octobre 2008

Omar Perry - L'empreinte, Savigny le temple 17-oct-08

Omar Perry était ce vendredi soir la tête d'affiche d'un concert à Savigny le temple, dans la banlieue melunaise. Jahill assurait la première partie.
La salle de l'empreinte est situé à coté du RER, mais ceci n'aura pas été suffisant pour remplir entièrement la salle. Il y a un peu plus de 60 personnes pour ce qui restera l'un de mes concerts les moins bondés.

Jahill est déjà sur scène à 21h quand nous arrivons. Cet artiste francilien vient de sortir un album et le promeut ce soir. Mélant rap et reggae, il surfe sur des riddims jamaicains (le last war rendu célébère par Collie Buddz) Un style particulier qui a été quelque peu gaché par un son moyen (trop de bass!!)
Le homegrown band, sans stepper car parti sur la tournée de Sly&Robbie, s'installe et commence une petite intro sur le hypocrites riddim. Toujours aussi puissant ces musicos!! Omar Perry débarque sur scène. Le public est éloigné de la scène, ce qui rend Omar mal à l'aise. Il l'invite à se rapprocher.
Le début du concert est l'occasion d'entendre les titres de son album Man Free. Toujours aussi efficace dans un style plus orienté dancehall, il sait conquérir le public. Nous avons l'occasion d'entendre quelques nouveautés très love. Il fait communiquer le public sur son titre ska. Il part sur le revolution riddim!!




Au final, nous repartons avec de bonnes vibes dans la tête. Omar Perry a su contenter un public quelque peu disparate mais réellement conquis par sa ferveur scénique.

samedi 11 octobre 2008

Anthony B - CC Paul Baillart, Massy 06 octobre 2008

Irie,

Début de la saison automne/hiver des tournées européennes.
Anthony B s'y colle avec le retour d'un nouvel album : "Life over death"
Album quelque peu critiqué pour l'omniprésence de digital et une orientation plus rap sur certains titres. Quoi qu'il en soit, il est le 1er à être auto-produit, et d'une qualité artistique plus qu'honorable.
Il a entamé une tournée européenne d'une 30aine de dates à un rythme effréné.
Il était à Massy ce lundi soir, 06 octobre 2008, pour une première date en région parisienne dans la petite salle du CC Paul Baillart.

Bost & Bim ont assuré la première partie. Un p'tit moment sympa de mix. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept ce sont des hits non-reggae à la sauce reggae (Oasis, Akon, etc.) Il y a eu des dubplates de Sizzla, Buju Banton ou encore Burro Banton qui ont également tournées. Une heure de mixage avant d'accueillir sur scène The Untouchable band.

Anthony B est arrivé sur scène vers les 21h30. Le concert de ce lundi était de la folie!!! 1h20 de feu avec ses hits connus et les nouveautés de "life over death" (bad from long time, tease her, sleeping in the rain, etc.) Une bonne communication avec le public (comme d'habitude Smile ) Des mixs de folie à la façon Anthony B!!


Pour ceux qui hésitaient pour les autres dates, allez-y les yeux fermés.

Après le concert, nous avons été convié dans les loges pour une mini conférence de presse. Anthony b était très accueillant, communicatif et souriant. Très humble il a abordé les sujets de son nouvel album, la tournée, la situation en afrique et en Ja. Il nous a gratifié de jingles perso, de photos, etc. Un excellent moment.

Un grand merci à la salle pour l'acceuil de qualité Wink
Un coucou aux reporters qui ont partagé un superbe moment en backstage
Merci au staff d'Anthony B et à Mediacom.

mercredi 13 août 2008

Reggae Sundance 2008, E3 Strand, Eersel, Hollande 08-10 août 2008

Irie!!

De retour d'un long week-end hollandais.
Cette année était l'occasion de renouveler l'expérience de l'année passée, où nous avions passé un superbe moment. L'affiche était très attrayante encore une fois, et je ne voulais pas manquer cet évènement.

Le départ de Melun s'est fait sur les coups de 10 heures et tout au long de la route la pluie n'a cessé de tomber. De mauvais augure pour le reste du festival :(
Notre arrivée à Eindhoven a été l'occasion d'aller chercher des ravitaillements avant d'aller sur le site du festival.
Contrairement à l'année dernière, l'attente aux caisses était de 0 minute. Ca a fait plaisir à voir. La fouille quant à elle, a été longue. Le site du camping était imbibé d'eau, et beaucoup d'endroits inondés. Nous nous sommes installé tout au fond du site, à l'endroit où était le chapiteau l'année dernière. Soit très loin du site du festival :)

Vendredi soir :
La route ne m'a pas épargné (et les soirées précédentes non plus) j'ai donc fais une soirée light. Au menu King Shiloh sound system sous le chapiteau. On alternait avec l'autre chapiteau où était installé un "simple" sound system.

Samedi :
- Pas vu Winston Francis (qui remplaçait Ken Boothe) avec le No More Babylon band : je dormais à cette heure là.

- Groundation : Je n'y suis pas allé, je n'aime pas du tout :D

- Junior Reid : Très rare en Europe, Jr Reid était un peu mon facteur de décision. Il a été excellent avec ses titres habituels (Boom-Shaka Lack, foreign mind, youthman, etc.) tout ceci en medley avec des titres de Hugh Mundell, Dennis Brown. Il nous a gratifié de bons passages de Black Uhuru. Un bon set qui s'est terminé par ses tueries actuelles (why i am hot, No one, etc.) et un départ sur one blood, , mais un public moux, mais moux Sad Surprised ....C'est ce qui m'a marqué cette année, l'absence de réaction du public sur pas mal de concerts.



- Lee Perry : Je suis allé manger, et j'ai suivi çà de loin, çà avait l'air pas mal et le backing band était excellent.

Le backing band de Dean Fraser se met en place :
- Cocoa Tea : Son show ne casse pas des briques, c'est pas mon style du tout. Déjà son arrivée sur "rastaman chant" m'a gavé, sa voix est soft et sonne parfois très faux, son style est approximatif. Sinon un set habituel avec une sortie de scène en chantant son titre sur obama (sympa comme tune au passage)

- Junior Kelly : LE concert du samedi : Une arrivée sur tough life, et un concert d'une 40aine de minute de folie. Il a vraiment tout retourné et a reçut un très bon feedback du public. Son départ sur jah will be there me laisse vraiment de plus en plus perplexe. Pourquoi ne pas partir sur une tune rapide?


- Sugar Minott : Spécial, je suis parti pendant le show.

- Luciano : J'ai un parti pris pour cet artiste, mais son show est vraiment carré, des tueries de son nouvel album (Jah is my navigator, No evil et Jah live), son habituel front-flip, une présence remarquable sur scène. Un bon moment pour terminer le samedi.


Dimanche :
- I Octane : trop de nyabinghi, un mec en back qui double sa voix, des tunes pas trop convaincantes...bof quoi Laughing

- Jimmy Riley : La classe le "vieux". De bonnes tunes, une communication chaleureuse avec le public, un excellent set.

- Tarrus Riley : J'adore cet artiste, et véritablement de plus en plus. Parables ne quitte plus mon lecteur. Il a de pures tueries, il sait mettre l'ambiance et est vraiment bon sur scène. Il a repris de nombreuses tunes de son album (dont le superbe one two order), les nouveautés friend ennemy et far away. Il est parti sur pull up selector en duo avec son père!! wicked!!!
Ecouter un sample du concert


- J'ai raté Twinkle Brothers et Queen Ifrica Crying or Very sad

J'ai rencontré des correspondants hollandais du site ReggaeTraders, avec dans l'ordre Jon, moi-même, Ray :

- Morgan Heritage : Véritablement fantastique et envoutant : Un mix de rock, roots, rap...le meilleur groupe reggae depuis longtemps déjà. Ils ont repris raid rootz dance qui a mis le feu, nothing to smile about et puis de nombreux medley!! Une tuerie ce concert. Seul bémol, une présence de plus en plus forte de Mojo (pas très bon rappeur) et des moments parlés omniprésents.


- Burning Spear : J'appréhendais car ce n'est pas trop mon artiste, mais il m'a mis sur orbite. Un concert de folie, çà bougeait trop autour de moi. Une fin de festival très respectable. Cette photo montre "l'affolement" du public à l'arrivé du Spear :


Après le dernier concert, je me suis posé dans le chapiteau pour voir Michael Rose. Je suis resté une demi-heure où il a déchiré sur "sinsemilia"!! La fatigue était trop présente pour que je reste jusqu'au bout.

Au final, ce fut encore un bon cru. Mis à part, des annulations de dernier moment et puis une météo capricieuse, le reggae sundance est sans conteste un des plus grands festival mondial.

Les photos sont sous copyrights et issues du site officiel : http://www.reggaesundance.nl/fotos2008/index.html
Les samples des concerts sont sous copyrights @Semayat

samedi 28 juin 2008

Toots & the Maytals - Le Plan, Ris Orangis 15 juin 2008


Un petit moment que je n'ai rien posté, et pourtant j'ai eu l'occasion de faire énormément de concerts.
Des Zicalizes au Reggae Live Tour 2, en passant par des showcases à Paris.
Et ce dimanche soir, à Ris Orangis, Toots Hibbert faisait un petit arrêt avec son groupe pour distiller du bon son.
C'était la première fois que je le voyais et j'ai été fortement déçu. Disons que ce n'est pas mon style et que l'ambiance était loin d'être une ambiance reggae comme je les aime.
Parmi les titres joués : Bam bam, reggae got soul, light my light (nouvel album) et un départ sur 56-45 is my number.

Un petite photo prise par un téléphone portable pour illustrer le penchant musical de Toots qui a été une bonne partie du concert avec sa gratte sèche.
Posted by Picasa

samedi 3 mai 2008

Reggae Garance Festival - Juin 2008

C'est un peu tôt pour en parler, mais Garance production a déjà publié son article de presse pour le Garance festival qui se tiendra le 27 et 28 juin. Faites passer le message!!


Alors qu'il était prévu que je sois présent au concert du 28 juin pour Shaggy et Collie Budz, je n'ai pas pu me libérer d'un impératif.
Je suis dégouté, car le nouvel album de Shaggy est assez bon et Collie Buddz est également un artiste de la "nouvel génération" que j'apprécie.

samedi 26 avril 2008

Zicalizes 12 : Horace Andy, Junior Dan, Salle des fêtes, Palaiseau 10 mai 2008

Comme à leur habitude, Zone d'arts nous a concocté une superbe édition des Zicalizes. 12 années déjà qu'ils exercent et leur professionnalisme n'est plus à mettre en cause.
J'ai pu le constater lors du concert d'Horace Andy et Junior Dan le 10 mai à Palaiseau (ce qui fera l'objet d'une publication sur Jahsound.net d'une vidéo!!)
L'acceuil a été cordial, le staff très agréable et nous avons pu filmer une bonne partie du concert.

La salle des fêtes était grande et organisée de manière à proposer aux spectateurs nombres d'artefacts, disques, nourritures. Une ambiance de festival outdoor régnait ce soir là. La radio mille pattes était présente et proposait en guise d'interlude une sélection roots.

Le groupe qui back Junior Dan (un mix de deux formations) se met en place et nous fait le plaisir d'une intro agréable. Jr Dan, inconnu en France et déjà présent lors de la première édition, arrive peu après pour un concert d'une heure. Il a l'occasion de nous présenter son oeuvre dont des titres issus de son album Hi Try. Il a également l'occasion de nous dire qu'il a co-écrit des paroles de l'album survival de marley. Au final, une voix soft, un roots nous remémorant les 70's. Un excellent moment.


Horace Andy vient, quant à lui, promouvoir son nouvel album, On tour. Le Dub Asante band fait une intro d'un quart d'heure. Du bon dub anglais comme les afficionados aiment ;)
Puis débarque Horace "sleepy" Andy sur spying glass. Cette voix, et la vibe derrière va déclencher un feedback du public assez bruyant. Pendant deux heures durant les titres (les hits plutôt!!) vont s'enchainer, reprenant l'ensemble des titres de l'album skylarking. Et puis en début de concert, une version d'enfer de man next door!! wicked!! Nous aurons même le plaisir de voir Queen Omega à la fin du concert pour un duo scénique du plus bel effet.


Ce concert n'est qu'une illustration du festival francilien itinérant. Si je vous dis qu'ils sont bons chez Zone d'Arts!! :D

Les photos sont sous copyrights. Il est interdit de les diffuser, vendre, etc
.

****************************

Voici le dépliant des Zicalizes 12 :



dimanche 13 avril 2008

Israel Vibration - Le Plan, Ris Orangis 20 avril 2008


Dimanche dernier avait lieu le concert d'Israël Vibration dans la salle du Plan à Ris Orangis. Comme il s'agit de ma deuxième maison, il était impensable que je n'y aille pas :)
Beaucoup de monde à l'entrée qui laissait présager une ambiance torride...et c'est loin de la réalité.

Malade à cause d'une gastro depuis le vendredi soir, j'ai tenté de venir quand même.
La première partie était l'occasion pour le sound system wake up sound de faire tourner leurs dubplates et de promouvoir leur futur album où des exclusivités seront présentes (Al Pancho, Prince Malachi, etc.) Le DJ partait un peu trop dans ses délires, mais bon, ils passaient d'assez bonnes vibes.

Les Roots Radics investirent la scène après une pause de quelques minutes. Les premières notes retentirent dont l'éternel "rockfort rock riddim". Classique!!
Le nombre de personnes présentes est impressionnant. J'ai jamais vu autant de monde. Ceci a pour effet de créer une chaleur étouffante. J'étais en nage à la fin du concert, et la tête de Smalto (Photographe de JahSound.net) en me voyant voulait tout dire :)
Tout ce que je peux dire c'est que j'ai apprécié le concert moins que si j'avais été normal.
Ils firent leurs titres les plus connus et surtout beaucoup de nouveaux tirés de leur dernier album, Stamina. L'alternance des deux chanteurs fut respectés, à l'exception de "sautez reggae" où ils partagent le mic.
Le concert dura plus d'une heure et 40 minutes où à n'en pas douter le public venu en masse pris son pied!!

samedi 12 avril 2008

The Congos - Le Chaudron, Le Mée Sur Seine 08 avril 2008


The Congos, groupe mythique, fondateur du roots reggae au même titre que The Wailers, The Gladiators ou encore Culture avec leur album heart of the Congos. Ils étaient à Melun, plus précisément au Mée Sur Seine dans une toute petite salle. Ils étaient déjà venu ici en 2001, mais dans une configuration totalement différente car sans Ashanty Roy.
Et c'est deux ans après leur re-formation, consécutif d'un break de 30 ans, qu'ils viennent promouvoir leur album swinging bridge. Quel album et surtout quel concert!!

Ils ont bien sur faire co-exister leur oeuvre datant des 70's avec des nouveautés. Le concert dura 1h30, pendant laquelle l'ensemble du public dansa au son d'une voix si particulière et d'un backing band talentueux. C'était comme s'il pleuvait des hits : open the gate, beetles comes, la la bam, ark of the covenant (une de mes tunes préféré dans l'histoire du reggae avec Ashanty Roy aux commandes), etc.
Bien sur ils partirent avec leur hit fisherman.

Après le concert, nous avons été convié à un interview avec le groupe.
C'est dans une petite salle, enfumée, situé en backstage que nous avons rencontré l'ensemble du groupe. Les musiciens durent partir pour leur hotel, et il restait avec nous Cedric Myton, Watty Burnett, Ashanty Roy et Likkle David (guitariste)
L'ambiance était assez bizarre au début, ils étaient assez en retrait, se questionnant surement sur nos futures questions. Au menu, un léger retour sur la période Lee Perry, le reggae actuel, leur album swinging bridge et deux chansons particulières (black market babies et spiritual organisation), Internet et le téléchargement illégal pour finir en abordant leur avenir.
C'était très cordial, ils sont franchement gentil. Malgré le fait que je ne parle pas couramment anglais ils comprenaient toutes mes questions!!
J'ai eu le droit à des tas d'autographes sur mes albums et une photo avec Cedric Myton :
Malheuresement l'ensemble du groupe n'était plus là à ce moment, mais bon je pinaille :)

Ce fut réellement un bon concert, dans la lignée de tout ceux que j'ai pu voir depuis 2006.
Et une rencontre marquante avec mon groupe roots préféré!!

dimanche 23 mars 2008

Junior Kelly - Elysée Montmartre, Paris 21 mars 2008

En ce vendredi soir, et deux ans après son apparition parisienne, Jr Kelly était de retour pour partager son flow ravageur. Un moment que j'attendais avec impatience pour être franc.
Je suis arrivé après la première partie, jamadom, après avoir galéré sur le boulevard magenta. C'est toujours la galère là bas!!
Le fondateur du site Jahsound.net m'a téléphoné et une incompréhension chez Garance nous empêcheras d'avoir des photos pour ce concert. Dommage, mais ce sont les aléas.
A mon arrivée, une personne de Garance m'accueille très gentillement et m'invite d'or et déjà au futur concert de Morgan Heritage prévu au mois de mai.

Dès que je pénètre dans la salle, je m'aperçois que les rideaux noirs sont tirés. Peu de ventes donc, mais un public fan conquis dès son arrivée sur scène. Après une petite intro du backing band (très désuet, avec seulement le strict minimum) de trois titres, Jr Kelly entre sur scène sur son hit tough life.
Le rythme est soutenu, comme à son habitude et la voix "rough".
La sécurité est à l'affut, ils cherchent les caméras et les appareils photos. Les fumeurs (ces éternels irrespectueux des personnes non fumeuses) n'ont pas de soucis à se faire. Et Jr kelly est avec eux, puisqu'il entonnera just another blend.

Autre interrogation que j'ai c'est la capacité des singjay, chanteurs jamaicains à faire tout le temps du marley. C'est très barbant, si je veux écouter du marley je me pose un album et je ne dépense pas 28€ (ce que je ne fais plus de tte manière :) ) dans un concert. A croire qu'ils n'ont pas de répertoire propre. Bref....

Il alternera des moments love (auxquels il déclarera entonner des "good clean lyrics" pour les femmes) tels que missing you, receive ou encore the more i see her et d'autres plus revendicatifs/ragga avec ses titres blaze, dem story, whip them jah, etc..
Son saut dans la fosse pendant qu'il chantait love so nice était une réelle surprise pour le public (mais c'est une chose qu'il fait régulièrement) avec lequel il avait de bonnes sensations. Il restera pendant quelques minutes à chanter, danser se faire photographier pour finalement retourner sur scène et partir dans les coulisses. Bien sur il indiquera qu'il n'est pas différent de nous, que son enfance pauvre et son ascension dans la world music ne lui a pas fait perdre la tête.

Le final se fait sur Jah will be there. Une tune lente sur le reflection riddim.

Pourquoi partir comme ceci? Quoi Jr Kelly est resté si peu de temps sur scène?
Certes, le concert était bien, mais un ton en dessous de celui de 2006. Le band était vraiment restreint, aucun titre ne se démarquait réellement et son départ sur un rythme si lent n'a fait que renforcer ce sentiment d'un concert mitigé. En sortant, nombre de personnes se sentait un peu déçu. Je n'irai pas jusque là, mais j'aurais vraiment aimé plus.


samedi 22 mars 2008

Lutan Fyah & Jah Mason - Le Plan, Ris Orangis 11 mars 2008

Encore un live qui fera l'objet d'une revue sur Jahsound.net.



Arrivé sur les coups de 20h, l'entrée du Plan était pratiquement vide. Une petite centaine de personnes était présente. C'est peu habituel et surtout inattendu pour l'affiche de ce soir. Mais c'est un mardi soir, et peut être que les plus récalcitrant auront préféré un film. Surtout qu'il n'y a pas moins de trois dates parisiennes pour leur tournée.
Le backing band s'installe rapidement, et il s'agit de celui qui accompagnait Max Romeo dans cette même salle il y a quelques semaines.

Lutan Fyah débarque sur scène et nous enchaîne des titres de folies. On passe du bits & pieces à rasta still deh bout. Il mettra le feu pendant un peu plus d'une heure. Un discours rasta engagé, des moments purs love avec ses hits slowly but surely ou encore rich little ghetto girl. Un bon moment de nu-roots.

Voici la setlist du concert (il m'en manque quelques unes, si quelqu'un peut m'aider svp :) ):
Setlist [67 min] :
01. Intro
02. Never stop hail rastafari
03. Bits & pieces
04. blood stain
05.
06. Rasta still deh 'bout
07. mightier than dem
08. deh make it so hard
09. when me rise it
10. inequity workers
11. rich little ghetto girl
12.
13. slowly but surely
14.
15.
16.
17. save the juvenile
18. is this the way?

Après une courte entracte, la tête d'affiche, Jah Mason, arrive sur scène sur life so joyful. Une habitude depuis quelques années. Un titre qu'il "mix" pour des passages ragga. La voix est dure, agressive, et parfois très aigu, douce. Un artiste plein de talent dans la lignée d'un Capleton.
Son set est rapide : Une grosse demie heure de tunes revendicatives et puis après son hit princess gone, il fera du love, plus posé. Avant de mettre le feu à la salle sur le wipe out riddim et pour finir hill vibes.

Voici la setlist :
01. Intro>Life so joyful
02. Wheat and tears
03. Mi chalwa>high grade
04. farmer man
05. keep your joy
06. livin' without jah
07. burn dem for a purpose
08. most high
09. see them running
10. run come love me
11. princess gone
12. don't think i'am gonna cry
13. lovin' you for so many reasons
14. burnin' love
15. [wipe out riddim]
16. medley
17. hill vibes>medley


J'ai eu l'occasion d'aller voir Junior Kelly hier soir, mais ceci est une autre histoire....

samedi 23 février 2008

Max Romeo - Le Plan, Ris Orangis 2008-01-17

Irie,

Nouvelle année, nouveau message et nouveau statut :
En effet, je suis devenu reporter pour le site JahSound.net
Ceci me donne l'occasion de rentrer dans les concerts pour couvrir l'évènement, d'interviewer les artistes. Ceci me convient parfaitement.

Il s'agissait donc de mon premier concert en tant que reporter.
Comme ceci fera l'objet d'un reportage objectif sur la soirée avec photos, je vais me contenter de donner mes impressions personnelles.
Je suis arrivé peu avant le commencement de la soirée à 20h. Livin' Soul, groupe français est déjà sur scène et a commencé. Il font une bonne prestation. Du roots melé de soul, des moments un peu plus ska. Le chanteur avait une voix particulière mais collant bien au style.

Nambo Robinson introduit ensuite Max Romeo. C'était la première fois que je le voyais en live. Après 4 décennies et plusieurs dates en France, il fallait bien quand même!! J'appréhendais un peu ce moment. Mes habitudes d'écoute ne sont pas forcément en adéquation avec son style. Mais j'ai été très agréablement surpris. Des titres qui ont fait sa renommée (War inna babylon, 3 blind mice, etc.) aux titres moins connus, ont été parfaitement joué. Mais ce qui m'a marqué c'est on apparente jeunesse. A 60 ans il ne semblait pas faire son âge du tout. C'était agréable!!
Pendant que je prenais les photos, une jeune demoiselle m'a interpellé. A la fin, Nambo Robinson en lançant un cd, nous a permis de parler ensemble. Comme quoi le reggae rapproche les gens. Un bonjour si elle se reconnaît ;)

Prochain concert : Lutan Fyah et Jah Mason à l'Elysée Montmartre le 11 mars.